Stars' Homes, 2010
©Julie Goergen
Installation / Performance
70 maisons, 40cm x 30cm x 40cm
Carton, Colle, fil de fer, ruban masquage adhésif
+10 miroirs ronds

Netwerk, Alost centre d’art contemporain (2010)
CarréRotondes, Luxembourg (2013)


EN
From photographs, I made three-dimensional reproductions of the homes of stars of the Golden Age of Hollywood. In a sense, they are a kind of "blind architecture" with no openings, neither doors nor windows... The houses are attached to the ceiling, thus entering into fusion with the exhibition space. The installation gives the space the look of a monochrome Renaissance palace.
Visitors can avail of mirrors to contemplate the ceiling. (The mirror as a widespread tourist instrument, for observing, for example, the frescoes of the Sistine Chapel, without getting a crick in your neck.) The experience of distancing, of spatial reversal that enters into play in the installation is reminiscent of the views available on "Google Earth". There is also a performance, namely, a guided visit of the stars' homes. I use a laser pointer to designate their architectural features. 

FR
Ce sont des maisons de stars de l’époque du Golden Age Hollywoodien que j’ai reproduites en volume à partir de photographies. Ce sont, en quelque sorte des «architectures aveugles» sans ouverture, ni portes ni fenêtres... Les maisons sont accrochées au plafond, rentrant ainsi en fusion avec l’espace d’exposition. L’installation donne au centre d’art les allures d’un palais Renaissant monochrome. Les spectateurs ont à leur disposition des miroirs, pour contempler le plafond. (Le miroir comme outils touristique largement répandu, pour observer par exemple les fresques de la Chapelle Sixtine, sans se tordre le coup.) L’expérience de mise à distance, de renversement de l’espace qui rentre en jeux dans l’installation ont aussi quelque chose de la «vue Google Earth». Stars' Homes prend également la forme d'une Performance / visite guidée des maisons des stars. L’installation est le support de la visite. J’utilise, alors un laser de conférencier comme outils pour désigner les architectures. 


- Stars' Homes, 2013
Exposition You I Landscape
Photo: ©Romain Girtgen

- Stars' Homes, 2013
Exposition You I Landscape
Photo: ©Romain Girtgen

- Point de vue avec miroir
Stars' Homes, 2010
Exposition Vues /View

- Stars' Homes, 2010
Exposition Vues /View

- Stars' Homes, 2010
Exposition Vues /View

À l'époque d'un "art moyen", Christian Mosar p.15 d'Lëtzebuerger Land, 12.04.13 

« Julie Goergen expose deux travaux complémentaires intitulés Stars’ Façades et Stars’ Homes qui s’inspirent de l’époque révolue d’un âge d’or hollywoodien, marquée aussi bien par l’incontrôlable Errol Flynn que par le délateur Robert Taylor. Le parcours touristique de Hollywood est balisé par les résidences de stars et Julie Goergen réinterprète cette topographie médiatique dans le sens d’une manipulation savamment orchestrée par les grands studios cinématographiques d’antan. La première partie de sa mise en scène se présente sous la forme d’une juxtaposition des portraits de stars et des prises de vues qui montrent leurs habitations. L’artiste a établi une liste de ces patronymes et pseudonymes selon leur appartenance et leur assujettissement aux grands studios. Cet ensemble est présenté selon un accrochage classique et bien ordonné. À partir de là, une astuce et un renversement des perspectives font la surprise de l’expo, qui se manifeste par l’accrochage inversé des maquettes immaculées que Julie Goergen a fixées aux quadrillages du plafond des bâtiments industriels du Carré Rotondes. En se servant de petits miroirs à main, le visiteur de l’exposition pourra découvrir Stars’ Homes sous forme de miniatures blanches. Au-delà de cet effet d’accrochage, cette mise en scène confirme d’une manière intelligente le sujet du travail. »

using allyou.net