Architectures de télé-réalité, 2014
©Julie Goergen

Maison 
Particulière (2014)
Nosbaum Reding (2014)


Je travaille actuellement sur les architectures de télé-réalité : Les maisons type Big Brother ou Secret Story en France, où les candidats sont maintenus en isolement pendant 2 à 3 mois et filmés 24h /24, par environ 70 caméras. Ces pavillons résidentiels, décors de carton-pâte, d’une durée de vie éphémère ont éveillés ma curiosité. En effet ces maisons, où les candidats vivent en huis-clos ne disposent d’aucune fenêtre sur le monde extérieur. Ce sont les miroirs sans tain qui remplacent les fenêtres pour permettre à l’équipe de caméramans de travailler en toute discrétion.
Les maisons de télé-réalité offrent un terrain d’investigation propice pour développer mon travail autour du rapport corps/architecture. En effet, ce dispositif à mi-chemin entre le « Labyrinthe » pour rats de laboratoire et le fameux « Panoptique » de Jeremy Bentham, renvoie à la notion très contemporaine de « Transparence » que le philosophe Wajcman décrit comme le maître mot du 21ième siècle. Ces maisons sont les métaphores de ce qui nous attend, à savoir l’abolition progressive de la vie privée, la disparition de l’intime déjà annoncée par George Orwell dans son ouvrage majestueux «1984».   


using allyou.net